Actualités / Conseils municipaux / Slider / 11 septembre 2017

R. Martin : c’est moi qui décide …

R. Martin : c’est moi qui décide … Lors du dernier conseil municipal du 5 septembre, le maire a été interpellé sur sa décision de refus de mise à disposition de la salle de sports pour la pratique du Taï Ji. Un nouvel épisode de négation de la démocratie locale … je vous invite à lire ci-dessous la lettre adressée par mail le 10 septembre à M. Martin et à ses adjoints.

« Monsieur le maire,

L’association « WU XING », présidée par M. P. Navarro, proposait depuis l’ouverture en 2015 de la nouvelle salle de sports à Saint-Marc-Jaumegarde des cours de Tai Ji Quan et de Qi Gong.

Jusqu’alors le Tai Ji, pratiqué à la satisfaction générale par une quinzaine de personnes, contribuait en outre à optimiser l’occupation d’une salle de sport de 550 m² dont le coût, fin 2016, s’établissait à près de 2,3 millions d’euros (2 270 411 € selon le budget exécuté en 2016).

Le 28 août dernier, vous avez été saisi par écrit par M. Navarro, comme tous les membres du conseil municipal, d’une demande d’attribution de créneaux horaires pour poursuivre cette activité en 2017/2018, sachant que vous aviez communiqué verbalement votre refus à l’intéressé.

Le calendrier d’utilisation de la salle de sports , mis en ligne sur le site internet de la mairie en septembre 2017, comportant de nombreux créneaux disponibles, j’ai saisi l’opportunité de la réunion du conseil municipal du 5 septembre dernier pour connaitre la décision définitive et les motifs la fondant.

Ainsi, bien qu’adressant cette question à la conseillère municipale déléguée aux sports, Mme V. Reiser, c’est vous M.Martin qui m’avez répondu ; je vous cite : « Moi je vais répondre puisque si Madame Reiser est chargée de l’organisation des sports, je suis le responsable de l’organisation des bâtiments communaux, et qui est seul responsable de l’occupation et le maire a jugé que cette activité entraînait beaucoup trop de contraintes par rapport au nombre de Saint Marcais inscrits et nous proposerons d’ici quelques temps d’autres activités qui rendront service à une plus grande partie de la population. Voilà j’ai répondu, le conseil est terminé. »

Quand j’ai ensuite sollicité l’avis de Mme Reiser, celle-ci disant : « Vous avez entendu la réponse», vous l’avez interrompue pour réaffirmer avec force : « Je suis le seul responsable ! »

Je vous exprime ma totale désapprobation quant à l’absence de possibilité d’échanges sur le sujet, vous n’avez jamais donné la parole à Mme Reiser pourtant déléguée aux sports ni à aucun autre membre du conseil municipal. Vous n’avez pas davantage précisé la nature des contraintes induites par la pratique du Tai Ji, ni les activités de remplacement prévues …

En réalité, votre décision est parfaitement étrangère aux critères légaux de refus repris à l’article L2144-3 du CGCT mais s’avère uniquement liée à la personne du demandeur.

Pour toutes ces raisons, je vous demande de reconsidérer cette décision qui devrait être objectivement fondée sur l’intérêt général des Saint-Marcais, privés de la pratique de ce sport alors même que rien ne s’y oppose.

Enfin, conformément à leurs souhaits, la présente est également envoyée par mail à vos adjoints et sera retransmise aux Saint-Marcais, avides d’observer votre gestion exemplaire de la concertation et du respect élémentaire du débat démocratique.

Je vous autorise bien entendu à diffuser cette lettre et vous prie d’accepter M. le maire mes salutations distinguées.

Patrick Markarian »

 

Nota bene : M. Paul Navarro, conseiller municipal « démissionnaire » a récemment été exclu du comité communal des feux de forêts (CCFF) … ce nouvel incident interdisant à son association de Taï Ji d’utiliser la salle de sports communale, est-il une pure coïncidence ?

Pour en savoir plus :

Consultez une sélection d’articles dénonçant les pratiques abusives de M. Martin :

sans compter les refus de communication …

 

 

 






Article prédédent
Dimanche 20 août, commémoration de la libération de St-Marc




3 Commentaires

Sep 12, 2017

Merci pour cet article très intéressant.
Il n’y a plus grand chose à ajouter …
Un homme intègre vient d’être écarter de la vie associative de St Marc. Ce village à bien changé ce qui me rend triste.
Dans une vraie démocratie les gens osent communiquer sur les choses importantes, on se sent le droit de parler librement
comme des adultes, et non comme des enfants dissimulés.
Je rejoins M. Lombardo sur la vie. Profitons de la vie en cohabitant en bonne intelligence.


Sep 11, 2017

Merci pour votre témoignage et pour votre courage


Sep 11, 2017

Merci beaucoup pour ce travail d’information.
En tant que saint-marcaise et membre du CCFF , je connais Paul et sais combien il est désintéressé dans ses divers engagements associatifs ! Bien sûr Paul ne manie pas la langue de bois et peut s’emporter lorsqu’il s’exprime, mais c’est toujours dans l’intérêt collectif de Saint-Marc et des saint-marcais, permettant à chacun de voir d’autres solutions ou facettes d’un problème. Paul ne parle pas pour rien dire et je suis personnellement furieuse que pour des différents qui n’ont pas été réglés par un médiateur, et par manque de communication sereine, de débats démocratiques, nous sommes en train de nous priver d’un bénévole dévoué, aux talents multiples et ne ménageant pas son temps pour les autres! Si nous le laissons partir, une autre commune le récupérera, c’est certain mais difficile à avaler pour les citoyens saint-marcais que nous sommes ! Paul sera peut-être furieux de ce que j’ose avancer mais je prends le risque… car quel gâchis de ressources humaines !
Je ne connais aucun élu personnellement et ne me permet pas de juger ni les faits ni encore moins quelque personne que ce soit mais j’en ai marre de cette ambiance que je qualifierai de malsaine par manque de communication.
Je crois au travail des associations, en la démocratie locale participative, au travail des médiateurs, en la CNV (communication non violente permettant de réconcilier des ennemis tutsi et hutu dont les familles se sont entre tuées)…
Je n’en peux plus et me dis que peut-être il serait temps qu’à Saint-Marc Jaumegarde on se dise que d’autres relations entre tous les citoyens sont possibles dans le dialogue, en exprimant ses demandes, en écoutant l’autre, en mettant son égo à sa juste place, parceque, malgré toutes les difficultés que chacun peut rencontrer, seul ou avec d’autres, avec sa famille, ses voisins ou en conseil municipal, qu’est-ce qui est important ? La vie est courte, soyons heureux!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



En savoir plus
Dimanche 20 août, commémoration de la libération de St-Marc
Dimanche 20 août 2017, commémoration de la libération de Saint-Marc Commémoration du 73 ème anniversaire de la libération...