Actualités / Slider / Urbanisme / 23 décembre 2016

PLU de St Marc décodé par quartier

PLU de St Marc décodé par quartier :

Comparaisons des zonages du POS et du PLU, couvrant la totalité du territoire communal d’une superficie de 2329,5 hectares.

POS hectares PLU hectares Diff POS/PLU Variation
Zones urbanisées : UD (UD1 à UD4) et NB (NB1-NB2-NB3) 213,8 Zone urbaine (U) : UA – UB – UC – UD – US et 2AU 91,5 – 122,3 hectares – 57%
UD2 : mairie, cimetière, école, crèche, Pompier

10,3

 

 

UA : mairie, église, école, crèche Pompiers, Logements sociaux 2,1
UD1 : Les Bonfillons UB+UDb : Les Bonfillons 5,8
UDpm : station d’épuration des Bonfillons UBpm : station d’épuration des Bonfillons 0,2
UD3 : Le Prignon UC : Le Prignon

UDc Restaurant « Lou Garagaï » transformé en habitat collectif

3,8

0,3

UD4 : maison de retraite UDd : maison de retraite 0,6

75,2

UD : secteurs Peyrières, Poilroux, Rippert du Prignon, vallon de Keyrié, Collongue, Les Savoyards, l’Ermitage, Les Favoris (Sud-Ouest) et Garenne (Ouest)
US : cimetière, salle de sports 3,5
Zone à urbaniser (2AU) : Les Vérans (partiel), Grands Vallons 14,3
NB (NB 1 à NB3) : soit toutes les zones habitées de St-Marc
203,5

X

X

Zones agricoles (NC) :
100,5 Zones agricoles (A) 89,3 – 11,2 hectares – 11%
Zones naturelles (ND) :
2015,2 Zones naturelles (N) : 2134,8
dont zones urbanisées :

Plan de Lorgue, Repentance, L’Aube, Cachène, Les Favoris (Est), Garenne (Est) , Les Vérans (partiel)

108

 

Espaces boisés classés :
217 Espaces boisés classés :
11 – 206 hectares 95%

 ZONES INCONSTRUCTIBLES : soit 60% des secteurs actuellement urbanisés de St-Marc

Quartiers du Plan de Lorgue (sauf propriétés MARTIN – JOLY et AUDOUIN classées en zone constructible), de Repentance, de l’Aube, de Cachène, des Favoris (Nord), de Garenne (Est), des Vérans et des Ribas classés en zone naturelle (N). Ce qui signifie :

1- pas de construction neuve sur terrain nu;

2- pas de possibilité de division parcellaire pour édifier une construction;

3- pas d’extension possible si la maison existante a une surface inférieure à 80 m²;

4- pas d’extension possible si la surface de la maison est égale ou supérieure à 280 m²;

5- pas de possibilité de construction d’une annexe (piscine, abri jardin …) en l’absence de bâtiment principal;

6- pas de protection paysagère et environnementale garantie en l’absence de servitude « Espaces boisés classés (EBC)». Exemple : la suppression des EBC face au quartier des « Restanques de l’Aube » facilite la transformation de cette zone naturelle en zone urbaine à la prochaine révision du PLU… (voir notre article précédent sur les EBC).

La zone à urbaniser (2AU) des Vérans et des Grands Vallons doit être regardée comme inconstructible à ce stade. Son urbanisation est soumise à une révision du PLU.

ZONES CONSTRUCTIBLES : soit 40% des secteurs actuellement urbanisés

Quartiers Peyrières,Poilroux, Rippert du Prignon, vallon de Keyrié, Collongue, Les Savoyards, l’Ermitage, Les Favoris (sud-ouest),Garenne (Ouest) et « centre ville ».

Les zones constructibles (zone U) représentent désormais environ 40% des surfaces actuellement urbanisées et habitées de la commune.

Cette réduction des surfaces classées constructibles de la commune implique une concentration de la densification immobilière dans ces seules parties de la commune, avec pour conséquences prévisibles :

1- une modification structurelle de l’habitat Saint-Marcais. Les règles de constructibilité vont autoriser des constructions de 200m² sur 1000 m² et ainsi inciter à la diminution drastique des surfaces de terrains entourant les constructions existantes ;

2- une pression foncière sur un périmètre réduit conduisant à une sur-valorisation des terrains constructibles au détriment de ceux situés en zone naturelle devenus inconstructibles;

3- une évolution radicale de la qualité paysagère de St-Marc préservant aujourd’hui des trames vertes entre les habitations ;

4- des impacts forts en termes de vie locale : la proximité/promiscuité engendrant des risques accrus de troubles de voisinage, de bruit, …

5- une aggravation du risque routier : les voies publiques desservant les habitations de ces quartiers étant étroites …

Ouverture à l’urbanisation d’une nouvelle zone : dite « centre du village », avec 30 logements (immeubles de 2 étages) destinés à la mixité sociale et inter-générationnelle qui :

1- seront situés entre le cimetière et l’église et le long de la RD10,

2- jouxteront les sites Natura 2000, les sites classés ou protégés (château, nymphée, …) et à l’intérieur du site classé « Montagne Ste Victoire » et du « Grand site Sainte-Victoire »

3- nécessiteront un défrichement massif de cette zone abritant des arbres centenaires, pour certains classés remarquables (voir : définition des arbres remarquables)

Le conseil départemental rappelle que ces constructions doivent être qualifiées de logements sociaux (voir Avis PPA – CD13 du 27/10/2016).

ZONES AGRICOLES (A) en baisse : avec une réduction de 11,2 hectares de terrains dédiés aux activités agricoles, ces zones représentent moins de 4% du territoire de la commune. Les constructions éventuelles doivent être liées à l’exploitation agricole.

Récapitulation des principales évolutions POS – PLU : 3 régressions essentielles

POS PLU Variations POS/PLU
Zones urbanisées POS : 213,8 hect Zone urbaine PLU : 91,5 hect – 122,3 hect – 57%
Zones agricoles POS :
100,5 hect Zones agricoles PLU :
89,3 hect – 11,2 hect – 11%
Espaces boisés classés POS:
217 hect Espaces boisés classés PLU :
11 hect – 206 hect – 95%
  • 1 – Hyper-concentration des zones constructibles réduites à 4 secteurs conduisant à l’ouverture à l’urbanisation d’un nouveau secteur vierge de tout habitat (excepté une « habitation ancestrale » jouxtant le cimetière et les 3 logements dans les bâtiments communaux).
  • 2 – Suppression de la quasi-totalité des zones en « Espaces boisés classés » (EBC) : les EBC du Grand Prignon, du Rippert du Prignon, de Collongue, des Vérans, des Grands Vallons, des Bonfillons, autour de la mairie – près du châteaude part et d’autre de la RD 10  :  ces déclassement de la trame verte protégée par les EBC permet l’ouverture à la construction (exemple hauts du Prignon) ou la transformation en simple zone naturelle non protégée.

La densification urbaine, amorcée depuis quelques années par le maire et ses majorités municipales successives, est désormais visible depuis la RD10. Ces constructions hétérogènes se sont développées au détriment de l’écrin de nature portant des atteintes irréversibles au cadre de vie exceptionnel de St Marc, les EBC n’ayant pas été respectés

  • 3 – Réduction des zones agricoles de 11,2 hectares dénoncée par la chambre d’Agriculture 13 (voir Avis PPA – CA13 du 13/10/2016 ci-dessous).

Si vous avez besoin de précisions, n‘hésitez à nous contacter ou re-contacter comme l’ont fait depuis plusieurs semaines de nombreux Saint-Marcais. Le caractère strictement confidentiel des échanges est garanti qu’il s’agisse de communications par mail, téléphone ou de déplacement à domicile.

Nos coordonnées : tél : 06 67 17 61 67 – mail : saint.marc.autrement@gmail.com

Pour en savoir plus :






Article prédédent
PLU : saisine du commissaire enquêteur
Article suivant
Vos élus vous souhaitent une bonne année 2017




0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



En savoir plus
PLU : saisine du commissaire enquêteur
PLU de St-Marc : saisine du commissaire enquêteur Les arrêtés municipaux du 28/11/2016 relatifs à l'élaboration du PLU et...