Actualités / Conseils municipaux / Slider / 16 octobre 2019

Conseil municipal du 15 octobre 2019 : expulsion par la force de Mme Legras !

Conseil municipal du 15 octobre 2019 : expulsion par la force de Mme Legras !

En bref,…  pour aller vite :

Les mots ne manquent pas pour qualifier le comportement inacceptable du maire ce mardi 15 octobre 2019 : affligeant, consternant par la brutalité de ses actes, sa tendance à l’autoritarisme l’amène à abuser de ses pouvoirs et son agressivité verbale empêche tout échange ….

Lors de ce conseil, M. Martin a utilisé sa fonction de maire pour museler toute expression divergente, en a profité pour décider d’ajouter une question non inscrite à l’ordre du jour et en faire une tribune politique à sa propre gloire et a osé faire expulser une conseillère municipale, Mme Corinne Legras, par la force en requérant le policier municipal parce qu’elle a eu l’audace de lui répondre sur le même ton que le sien.

Le conseil municipal est désormais mis à l’ordre. L’impossibilité de débattre sereinement est devenue la règle, la démocratie locale n’existe pas.

Face à cette situation inédite, par solidarité et pour exprimer une totale désapprobation tant sur la violence du procédé que sur l’absence de motif réel justifiant l’exclusion, j’ai quitté la salle du conseil avec Corinne Legras et Colette Mollaret.

Parmi les six délibérations à l’ordre du jour, celle relative à la cession d’une parcelle communale, dont je n’ai pu débattre, pose néanmoins question s’agissant de son prix de vente …

Enfin, M. Martin a publiquement annoncé faire l’objet d’une enquête judiciaire indiquant avoir été interrogé le 25 juin dernier par la brigade financière de la Police Judiciaire de Marseille. Cette brigade est chargée des enquêtes concernant les atteintes à la probité, le trafic d’influence, la prise illégale d’intérêts, le détournement de fonds publics, les infractions au code des marchés publics ou le délit d’octroi d’avantage injustifié (favoritisme)…

Chers Saint Marcais, chers amis, je dois vous avouer mon malaise quand notre petite commune vit une telle désolation démocratique et je me sens renforcé dans l’idée que les choses doivent changer à l’horizon des prochaines élections municipales. Retrouver la joie du vivre ensemble dans la sérénité sera assurément une de nos priorités.

Je vous remercie toutes et tous pour votre soutien notamment par vos commentaires sur le site internet, vos propositions et vos réflexions.

Avec mes sentiments dévoués

Patrick Markarian

Les échanges reproduits ci-après témoignent des conditions d’expulsion de Corinne Legras, ainsi que mes commentaires.

Adoption du PV de la séance du 29 août 2019 :

C. Legras, revenait sur ses multiples demandes de consultation des plans d’assainissement… reprises au PV.

  • R. Martin : «… je ne t’ai pas donné la parole, Hervé notez, 1er avertissement pour Mme Legras ».

Après avoir essayé vainement de justifier les multiples renvois de communication, depuis plusieurs mois voire années, des plans de récolement du réseau de tout-à-l’égout,  M. Martin nous a informé de la mise en place d’un nouveau dispositif de communication avec l’arrivée de la nouvelle DGS : demande écrite au maire, puis inscription sur un registre de consultation, puis prise d’un rendez-vous avec un adjoint … tout ça avant de pouvoir éventuellement consulter les documents demandés. Et d’affirmer pour conclure : «  … je suis totalement transparent ! ».(il ne plaisante pas, c’est çà le pire !)

  • Répondant aux observations de C. Legras, R. Martin «  je ne t’ai pas dit que tu es idiote, mais j’ai dit que je trouvais cette demande idiote dans la mesure où tous les permis de construire que je peux donner sont en zone urbaine … ».
  • R. Martin : « Avant de passer à la délibération suivante, je vais parler de votre site M. Markarian, du compte rendu du 29 aout 2019, une séance éprouvante…»
  • C. Legras et P. Markarian simultanément : « mais ça n’a rien à voir avec le conseil ! »
  • R Martin : « Je suis le président de cette séance et je réagis au compte rendu de M. Markarian !»
  • P.Markarian : « Ce n’est pas à l’ordre du jour, ça n’a rien à voir avec le conseil, M. Martin»
  • R.Martin : « Je ne vous ai pas donné la parole ! Il y a une différence fondamentale entre vous et moi, c’est que je préside la séance ! … (après divers commentaires désobligeants sur mon compte rendu) … je maintiens que l’agrandissement de la crèche n’est pas justifié non seulement pour des raisons architecturales, son volume satisfait pleinement aux administrés … mais surtout le personnel de crèche veut maintenir cette petite structure familiale et il n’est pas question de l’agrandir.»
  • P.Markarian : «  Je souhaiterais répondre à votre digression.  Je vous remercie d’être un lecteur assidu de mon site … »
  • R. Martin : « Non pas assidu, à la différence de Corinne Legras qui l’était quand elle était dans la majorité, elle passait son temps à lire vos articles… »
  • C. Legras : « Alors là, c’est totalement gratuit, je pense qu’il faudrait que tu te calmes, tes allégations débiles ça suffit ! »
  • R. Martin : « Je te prie de sortir ! (vociférant) Hervé faites sortir Mme Legras ! On ne dit pas au maire qu’il est débile ! »
  • C. Legras : « Mais je n’ai pas dit que tu étais débile mais que tes allégations l’étaient, tu as vu ce que tu m’as dit auparavant ?»
  • R. Martin : « Immédiatement ! (en hurlant) Immédiatement ! Je te prie de sortir !»
  • C. Legras : « Non !» . Le policier municipal s’apprête à intervenir.
  • P. Markarian : « Si vous faites sortir Mme Legras, je sors aussi. C’est inadmissible M. Martin. C’est du jamais vu !»
  • R . Martin : « Sortez aussi ! »
  • P. Markarian : « Vous noterez que je sors volontairement, ces atteintes à la démocratie ne sont pas tolérables»

Mon commentaire : pourquoi l’expulsion de C. Legras est-elle abusive ?

Le maire peut faire expulser de l’auditoire un individu qui trouble l’ordre. Autrement dit, si le public est bruyant ou tient des propos diffamatoires, il a le pouvoir de prendre les mesures propres à assurer le déroulement normal des séances. (voir l’article L. 2121-14 du CGCT).

Mais la mise en œuvre du pouvoir de police ne doit pas porter une atteinte excessive au droit dont disposent les élus d’exercer leur mandat. De cette liberté fondamentale découle notamment le droit d’expression des conseillers municipaux au cours des séances du conseil municipal. La situation des conseillers municipaux est particulière car, par principe, il est admis qu’à leur égard, le maire n’a pas à exercer cette compétence de police de l’article L. 2121-16 CGCT dès lors qu’il dispose de prérogatives spécifiques en qualité de président de séance, à savoir : rappels à l’ordre, retrait de la parole au conseiller concerné, suspension temporaire de la séance, demande de huis clos jusqu’à ce que la sérénité des débats soit retrouvée. L’expulsion ne peut être envisagée qu’en dernier recours. (voir la fiche sur « La police du conseil», publiée dans le Courrier des maires, cliquez sur : Pouvoirs du maire)

Point n°4 : Vente d’une emprise foncière communale de 344 m² , 10 impasse de l’Ermitage à la SCI Les Roches au prix de 12 000€

Le conseil municipal devait se prononcer sur la vente d’un terrain communal de 344 m² au prix de 12 000 € (soit 35€/m²) en zone constructible (UDf2) au profit de la SCI Les Roches. Cette parcelle du domaine public fait partie intégrante de la propriété de l’acquéreur potentiel qui a aménagé sur cette emprise : portail, accès donnant sur la voie publique, abri-voitures et diverses commodités de circulation autour de la maison existante. Il s’agit de régulariser la situation de cette propriété d’environ 2 500m² insérant les 344m² du domaine public (voir plans extrait du géoportail – matérialisant la parcelle communale cliquez sur : Plan 1 et Plan 2 ).

Lors d’une précédente séance, le maire a présenté l’acquisition d’un terrain privé de 800 m² en zone constructible aux Bonfillons évalué à 200 000€ par l’administration fiscale que M. Martin a négocié au prix du marché à 300 000€ (soit 375€/m²).

A proximité du terrain communal concerné par la présente vente (à environ 500 m – chemin des savoyards), plusieurs cessions très récentes de terrains à bâtir classés en zone UDf2 ont été réalisées à des prix de 450 000€ à 500 000€ pour des superficies oscillant de 900m² à 1 100 m² soit environ 450€/m². En 2017, un terrain à bâtir de 2000 m² situé 150 impasse de l’Ermitage a été cédé au prix de 520 000€ soit 260€/m².

L’administration fiscale a donné un avis et proposé le prix de 12 000€ pour une parcelle de voierie communale et non pour une parcelle de terrain à bâtir … en effet, ayant pris contact avec l’agent évaluateur, il semble bien que les informations incomplètes et erronées données par la commune aient conduit à cette sous évaluation considérable. J’avais proposé au maire, avant le conseil, de retirer cette délibération de l’ordre du jour pour permettre une nouvelle évaluation plus conforme à la réalité.(pour voir le mail adressé au maire avant la séance cliquez sur : mail du 15 octobre 2019 )

Réponse du maire en séance, je ne retire pas la délibération.

Mon commentaire : l’écart sensible de prix proposé pour cette parcelle communale par rapport au prix du marché devait amener le maire à garantir les intérêts financiers de la commune et ne pas faire délibérer le conseil municipal le 15 octobre. La délibération  a été votée à l’unanimité par la majorité sachant que Colette Mollaret, Corine Legras et moi-même avions quitté la salle du conseil en début de la séance.






Article prédédent
Elaboration partielle du PLU, les dessous du dossier ...
Article suivant
Mercredi 23 octobre, inondation au Prignon




23 Commentaires

Oct 22, 2019

Rappels quand même : les sujets sur lesquels Régis Martin est en porte-à-faux c’est la vente de terrain constructible à 35 €/m2 de la commune pour 12 000 € au lieu de 350 €M2 et l’approbation du dernier Conseil Municipal où MARKARIAN et LEGRAS demandent des renseignements précis.
A ce jour R. Martin ne réponds toujours pas aux questions de MARKARIAN et LEGRAS.
Je pense que c’est un principe général, quand il y rien à cacher, on réponds aux questions, très belle image de transparence de R. Martin.
Vivement que la campagne électorale arrive, Martin on en veut plus.


Oct 20, 2019

Põvre Martin ! Pas très glamour de figurer sur sa future liste. Obligė, qu’il est d’aller chercher des nouveaux arrivants peu informės de ses propres turpitudes, ou alors d’aller implorer honteusement d’anciens conseillers virės sans ménagement à la fin des prėcėdents mandats.


Oct 20, 2019

Après s’être pris les pieds dans le tapis, MARTIN se tire une balle dans le pied au dernier CM en faisant expulser Corinne LEGRAS par le policier municipal . ( procédure non conformes aux règles d’un Conseil Municipal ) .

Satisfait d’avoir fait preuve d’autorité , il raconte ses histoires au dernier conseil de territoire.

N’ayant aucune écoute compatissante, il va raconter à Maman Maryse J. ses exploits et ses déboires .
Il se prend alors un râteau monumental . Fin de non recevoir de Maman …… ( lu dans La Provence ce jour )

Dans ces conditions, ça va être difficile de constituer une liste crédible pour les élections Municipales

Avec le nombre de râteaux qu’il se prend ,il aura beau ratisser large, les conseillés municipaux si convoités risquent de prendre leurs jambes à leur cou ……… »

LE PAUVRE ………..


Oct 19, 2019

Le comportement de monsieur Martin commence a devenir vraiment très intéressant mais, malheureusement aussi, très préoccupant eu égard aux fonction exercées par cet élu. On peut être inquiet à juste titre et se demander s’il n’est pas affecté par un début de trouble de la personnalité de type délire paranoïaque déclenché par la très forte anxiété d’être battu aux prochaines élections et par l’angoisse d’un future procès au pénal. Si c’est le cas, il y aura alors une forte augmentation des symptômes lorsque ces deux échéances arriveront, et nous ne sommes qu’au tout début d’un comportement erratique qui ira crescendo.
Il est dommage qu’une procédure « d’impeachment » ne soit pas prévue pour les maires, car le bon sens voudrait que monsieur Henry, le premier Adjoint, remplace monsieur Martin dès que possible.


Oct 19, 2019

Sidérant , acculé notre maire perd tout contrôle ….. et se ridiculise
J’ai partagé à sa parution sur mon Facebook personnel l’article ci-dessus de M Markarian. Ce dernier a été commenté par des élus ou personnalités aixoises de mon entourage. M Martin l’apprenant par une indélicatesse d’un « ami » qui ne l’est plus, n’a pas hésité jeudi dernier en plein Conseil de territoire à aller trouver l’un d’entre d’eux afin de lui demander de poster sur ma propre page un commentaire de démenti à sa gloire !!!! Ce qui bien entendu n a pas été fait .

Dans une lettre d’insulte, un torchon plus exactement, envoyée à un conseiller municipal dissident, M et Mme Martin avaient utilisé à son encontre les mots de  » surestimation pathologique  » – « d’allégeance à des délires obsessionnels de pouvoir » -« sombrer dans le pathos et la paranoïa » « Prendre les autres pour des cons » – pour ne citer que quelques passages.
Nous sommes en droit de nous demander si, aujourd’hui, ce n’est pas plutôt Monsieur MARTIN qui rencontre des problèmes obsessionnels qui l’empêchent de diriger notre commune démocratiquement et posent questions quant à sa candidature pour un prochain mandat?

Concernant mon exclusion du CM, le sous-préfet a été saisi et plusieurs Maires ont confirmé son illégalité et absurdité.


Oct 18, 2019

M. Martin, car pour moi il ne mérite pas le titre de maire, se joue depuis de nombreuses années des st-Marcais. Si vous n’êtes pas dans ses bonnes grâces il mettra tout en œuvre pour vous écraser. Et si un de vos voisins peut lui apporter des voix, vous avez intérêt à être en bons termes avec lui sinon vous pourriez devenir un ennemi à abattre… Pour cela il passera au-dessus des lois ! Car il applique sa propre loi sur St-Marc. Ceux qui n’ont pas encore eu affaire à lui, ne vous croyez pas à l’abri. Il suffirait qu’un de vos voisins, bien avec le maire, ait envie d’agrandir où rehausser sa maison malgré votre proximité et là vos problèmes commenceraient.
Peut-on laisser à la tête d’une commune un élu qui se permet d’oublier les lois de la République ? Comment peut-on oser exclure de force une femme du Conseil municipal pour des raisons aussi futiles ? M. Martin ne supporte pas qu’on ait des idées divergentes des siennes. Est-ce ça la démocratie ?
Quant à notre argent gaspillé dans les procès que le maire conseille à gogo à partir du moment où on n’est pas d’accord avec lui ! Pour lui c’est facile, ça ne lui coute rien.
Sans compter que c’est nous qui payons ses délires comme le terrain couvert de tennis qui est une verrue sur notre jolie commune ! Avait-on besoin de ça ? Il ne me semble pas que notre région soit si pluvieuse. Y a -t-il eu une concertation avec les saint-marcais ou tout du moins avec ceux qui jouent régulièrement au tennis ? Absolument pas. Un petit rappel : les WC du tennis ont été cassés durant de nombreux mois voire années, les joueurs étaient obligés d’aller aux toilette au cimetière ! Le Maire n’a jamais levé le petit doigt pour arranger le problème. Et comme par hasard, à 5 mois des élections, il nous pond un complexe gigantesque. N’oublions pas que tout ceci est fait avec notre argent (que ce soit le département ou la commune c’est pareil), que ça massacre l’aspect de St Marc et que ça ne servira qu’à une poignée de gens. Tout ceci est de la poudre aux yeux pour gagner des voix à la veille des élections et c’est nous qui payons !!!
Cette situation est grave et doit cesser. Rendez-vous dans les urnes.


Oct 17, 2019

Il n’y a plus de démocratie à Saint Marc.
Merci à M MARKARIAN qui nous donne la liberté d’expression que ce village à tant besoin.
La campagne à venir va être rude et je pense que M Martin est de plus en plus seul. Certes il va s’agiter, vociférer et semer des rumeurs pour discréditer ses adversaires. Qu’il fasse bien attention : qui sèmele vent récolté la tempête et à la fin il va se trouver tout seul. Le départ de Nada VERRECCHIA la DGS est significatif de ce qui va arriver.
Bon courage à Corinne LEGRAS qui a beaucoup de mérite.


Oct 17, 2019

Ces CM n en sont plus!
Il y a la des echanges haineux et non constructifs
Pourquoi Mme s Sauterau Reiser, Hartmann
Weber etMrs Galinier, Henryetc…se taisent
Et ne demandent pas a Mr le Maire d être poli et respectueux??
Vous oubliez qu eux aussi ils sont conseillers municipaux!
Alors ? Sont ils adultes? Moutons de Panurge?
C est sidérant
Qui ne dit mots consent!
J espere que eux aussi auront à repondre devant la justice
Cautionner , signer, approuver des dossiers qu ils ne semblent pas maitriser
C est trés grave!
Un article ds la Provence sur ce CM serait le bienvenu
Attention Mrs et Mmes vous etes piégés!
Merci Mr Markarian


Oct 17, 2019

Je confirme ce qu’a écrit Monsieur Frédéric Bado car j’ai été moi même convoqué début 2019 à la Brigade financière de Marseille, où j’y ‘ai été interrogé pendant 3 heures par deux inspecteurs. Tout comme plusieurs habitants de la commune d’ailleurs. La justice s’intéresse à plusieurs affaires financières, toutes ayant rapport avec des Elus. Sans en dire plus, je ne partage pas l’optimisme affiché du Maire, il a tort de se « féliciter » de sa convocation à Marseille.


Oct 17, 2019

Qui seme le vent ….recolte la tempete !!!! cette maxime est vraiment d’actualite dans notre belle commune

Comme le dit tres bien « chloe » dans ses commentaires du dernier conseil municipal du 29 aout……il est devenu tout rouge,il a bave ,il a tremblé ,et ….
et….et….. il a franchi le rubicon de la dérive autoritaire totalement déplacée dans le cadre d’un conseil municipal d’une commune civilisée .

Cette attitude s’appelle tout simplement : » se donner des verges pour se faire battre »

Le coup de pied de l’ane n’est plus tres loin !Les StMarcais ont dans moins de 6 mois l’occasion de le faire dans des formes démocratiques .
N’oubliez pas les dates ( 14 et 22 Mars 2020)


Oct 17, 2019

Comment peut-on traiter une femme de la sorte ? C’est M. Martin qui commence à tenir des propos déplaisants à l’encontre de Mme Legras et lorsqu’elle se défend, elle est expulsée de force par le policier municipal sur ordre du maire. Mais dans quel monde vivons nous sur Saint Marc ? Je suis complètement désolée de voir à quel point notre belle Marianne est bafouée par l’équipe en place à la Mairie. Je dis équipe car aucun des conseillers ou adjoints ne réagit devant l’attitude inacceptable de M. Martin. On dirait que l’assemblée est constituée de fantômes lobotomisés qui sourient et approuvent automatiquement tout ce que dit le maire. Ils ne prennent même pas la peine de lever la main pour voter.

Merci aux opposants pour leur courage !


Oct 17, 2019

Oser s’en prendre à M Martin n’est effectivement pas sans risques ni sans représailles !!
Pour ma part je pense avoir tout subi : menaces verbales, lettres et mails diffamatoires et humiliants, insultes sexistes et dégradantes dont celle de grosse salope, dénigrements répétés auprès de tous les acteurs économiques et politiques rencontrés par Martin depuis 3 ans ( qui ont la gentillesse de me mettre régulièrement en garde ), manoeuvres pour nuire à mes activités professionnelles et de réseaux, contrôles Urssaf et fiscaux, désignation comme responsable du PLU dans un mémoire produit en justice pour se disculper, agressions répétées en Conseil Municipal et manipulation des PV, refus systématique de communication de documents …
Grâce à Monsieur Martin et à l’enquête dont il fait l’objet, j’ai également eu le privilège de passer de longues heures avec des OPJ de la Brigade Financière …

Mais je ne suis pas la seule, d’autres conseillers démissionnaires ou passés dans l’opposition ont subi selon les cas : exclusions du CCFF ou de son bureau, mise à la porte de la salle des sports, dénigrements et insultes en tout genres, chantage, lettre d’insulte écrite par Mme Martin ….

Il est regrettable que les élus de la majorité soient tétanisés par les réactions possibles du maire au point de n’avoir jamais voulu prendre connaissance des documents et faits à charge que j’ai pourtant proposé à plusieurs reprises de communiquer…

L’acharnement de Monsieur Martin à vouloir détruire et salir les personnes qui ne cautionnent pas ses pratiques est obsessionnel
Il est malheureusement prêt à tout pour conserver un pouvoir dont il n’est plus digne. Seuls les votes des Saint Marcais pourront l’arrêter.


Oct 17, 2019

Ce qui est encore plus choquant, c’est le silence des élus de la « majorité » qui n’ont pas réagi à ce comportement fascisant…C’est ainsi que les dictatures se mettent en place


Oct 17, 2019

EXCELLENTE NOUVELLE, la Brigade financière de la Police Judiciaire de Marseille s’intéresse à M. Martin et à ses fidèles conseillers !

M. Martin a publiquement annoncé en conseil municipal faire l’objet d’une enquête judiciaire indiquant avoir été interrogé le 25 juin dernier. La brigade financières est chargée des enquêtes concernant les atteintes à la probité, le trafic d’influence, la prise illégale d’intérêts. Rien de moins !

On comprend beaucoup mieux maintenant pourquoi 4 conseillers municipaux sont passées dans l’opposition à M. Martin. Ils ne voulaient pas prendre part à des actions illégales ni en être les témoins silencieux.
Inversement, on se pose des questions concernant les 9 conseillers et conseillères qui cautionnent à 100 % les agissement de M. Martin ? Se rendent-ils bien compte que même s’ils n’ont pas profité du système mis en place, ce qui reste encore à démontrer, ils sont de toutes façons à minima complices de tous ceux qui en auraient eu un comportement malhonnête ? Il existe aussi un délit de complicité de prise illégale d’intérêts que la justice n’oubliera pas.

Voici un petit rappel, purement factuel, des agissements du Maire au bénéfice des ses propres terrains:
M. Martin a fait passer sa propre parcelle, la parcelle numérotée AM193 en zone constructible, la SEULE de tout le quartier du Plan de Lorgue.
Encore plus grave, il a fait passer une parcelle lui appartenant de 4000 m², la parcelle AM512, de zone naturelle dans le POS à zone constructible dans le nouveau PLU. M. Martin avait acheté cette parcelle non constructible dix ans auparavant pour une poignée de figues. Le gain de l’opération est à minima de 1 400 000 euros.

Merci à tout ceux qui croient encore à l’honnêteté, à la démocratie et à la République.


Oct 17, 2019

Je vous dis merci Mr Martin ! Cela va vous paraitre surprenant, mais il aura fallu 4 mandats pour que les Saint-Marcais prennent enfin conscience de vos agissements, de votre autocratie, de vos comportements visant à monter les uns contre les autres, de vos « magouilles » peu orthodoxes, de vos attitudes totalement inacceptables vis à vis des personnes qui osent vous demander des explications, et de votre gestion de la commune totalement mégalomaniaque. A l’issue de votre premier mandat, certains d’entre nous vous avaient fait part des doutes qu’ils avaient sur le devenir de notre commune, face à votre acharnement à y faire venir des CSP+++. Comme à votre habitude, vous n’écoutiez que vous-même, balayant d’un revers de la main toute discussion. Et puis, vous avez ouvert tout grand les constructions à vos protégés, que vous avez pour certains fait rentrer dans votre liste …Puis sont venus les travaux et constructions démesurés, ne répondant en rien aux attentes de vos administrés. Les exemples pullulent : Agrandissement gigantesque du cimetière, rond point ridicule sur la D10, réfection et aménagement de la mairie devenue  » Hotel de ville » à grand frais, construction d’une salle de sport, tennis couverts, bassin de rétention d’eaux pluviales digne de Serre-Ponçon, etc… La liste serait trop longue pour énumérer ces folles dépenses.
Maintenant, sentant le roussi, vous vous acharnez sur les courageux opposants à votre politique, pensant qu’en chassant toute opposition, la voie vous sera de nouveau libre !
Permettez-moi de vous dire que vous n’avez toujours rien compris, que plus personne n’est dupe sur votre personnalité incompatible avec vos fonctions, que les Saint-Marcais en ont assez de vous et de vos conseillers qui semblent muets et tétanisés devant vous !
Aux dernières élections, vous êtes repassé par erreur, ayant colporté auprès des uns et des autres des contre-vérités sur Mr Markarian. Mais après 5 ans de mandat, nous avons découvert en lui un homme courageux, respectueux de la démocratie, compétent, à l’écoute et ayant à coeur de faire de Saint-Marc une commune où il fait bon vivre !
Nous n’allons pas vous regretter Mr Martin !


Oct 17, 2019

DROIT DE REPONSE

Brillant exemple de démocratie à la dérive.
L’histoire nous à appris qu’une centralisation des pouvoirs sur un seul homme aboutie à une forme de dictature avec tous ses excès…..
Lors de ce CM , devant une assemblée muselée et muette, le Maire s’est lancé dans un monologue presque inaudible pour nous parler de ses démêlés avec la justice.
1) Il nous informe que le 25 Juin, il a été convoqué selon ses dire à l’initiative de Mr MARKARIAN en qualité de témoin par la PJ de Marseille.
et d’ajouter qu’il se félicite de cette initiative qui lui permettra de mettre en avant son intégrité.
Propos que l’on pourrai qualifier de diffamatoires dans la mesure ou Mr MARKARIAN n’ a rien à voir avec cette procédure.
En effet , le 30 Aout 2018, j’ai fais l’objet d’une convocation à la brigade financière de Marseille.
Lors de cet interrogatoire mené par 3 policiers pendant prés de 2 heures, j’ai demandé en préambule l’objet de cette convocation.
Leur réponse a été sans appel.
« Nous voulons tout savoir sur les agissements du Maire et certains de ses administrés de la commune de Saint Marc Jaumegarde.
A ce jour, plus d’une vingtaine de Saint Marcais ont été interrogés et le dossier est en passe d’être bouclé.
2) Mr le Maire s’en est pris ensuite nommément à mon épouse en évoquant publiquement la situation dans laquelle il a mis notre famille depuis plus de 2 années au sujet d’un permis de construire valide.
Dans son monologue il omet de préciser que c’est de son initiative qu’un protocole transactionnel m’a été soumis. (inacceptable en l’état dans la mesure ou une des clauses prévoyait le versement de 5000 euros par mois si les constructions n’étaient pas réalisées en période hivernale et dans un délais de 6 mois…) .et d’ajouter que la signature de se protocole me permettrait curieusement de poursuivre mes travaux.
Devant un tel comportement , je n’ai eu d’autre choix que de saisir la justice.
S’en est suivi à mon encontre et à l’initiative du Maire : Deux Arrêtés Interruptifs de Travaux, ( classés sans suite par le Procureur de la République) et l’abrogation d’un Arrêté par le Préfet . La commune étant condamnée à me verser un dédommagement substantiel .
Le Maire dans son monologue public a évoqué ensuite certains dysfonctionnements de la justice et précisé que me concernant , une plainte au Pénal était en cour d’instruction.
A ce titre, je tiens à préciser que Mr le Maire a la mémoire courte en oubliant d’ajouter que
Le 18 Février 2019 sa plainte a été rejetée par le Parquet Général prés la COUR D’APPEL d’Aix en Provence…
L’histoire pourrait en rester là, mais ce serait mal connaitre notre premier magistrat de la commune qui malgré cela, se prépare à me signifier un troisième Arrêté Interruptif de travaux et persiste dans ses menaces .
Je suis en droit de me demander pour quels motifs cet homme abuse de ses pouvoirs pour nuire à notre famille et vous laisse le soin de méditer sur le sujet.
Bien à vous, toutes et tous.

Frédéric BADO
06 58 21 50 31
240 chemin de cachène
frederic.bado@wanadoo.fr

PS : Tous les documents relatifs à de tels agissements sont bien entendu entre les mains de la Police Judiciaire.


Oct 17, 2019

Un despote ce Mr MARTIN.

Au delà, il y a des choses qui me choquent dans les réponses, les ordres donnés etc.. Je m’explique,

Lorsqu’on est arrogant, directif, autoritaire, et qu’on veut être respecté, le VOUVOIEMENT en public est une marque de supériorité. Donc à mes yeux, même si les intervenants se connaissent très bien, le Maire, Président de Séance doit vouvoyer , lorsque les débats sont animés , les élus. C’est les respecter et respecter leurs électeurs. Mais cela il s’en fiche bien sûr.

Quant un supérieur donne un ordre à un subalterne, en l’état, le Maire, (OPJ ?) à l’agent de Police Municipale, il n’a pas à l’appeler par son prénom mais sa fonction, Monsieur l’agent de Police, faites… et non Hervé faites…, cela n’a aucune valeur dans la mesure ou  » HERVE  » n’est pas élu, et n’a aucune autorité sur les élus. Cela montre bien que monsieur Martin croit SAINT MARC en sa possession.

Pour terminer, je voudrais soumettre une idée, que vous avez sans doute déjà eu, faire un compte rendu ECRIT des délibérations ( Si on peut appeler cela délibérations) du CM et le distribuer dans les boîtes des administrés. Cela est peut être coûteux et compliqué pour la distribution, encore que, un responsable par quartier peut s’en charger, il ne reste plus guère de CM.

Il faut que la population sache, car les gens sont loin de se douter de ce qui se passe.

Merci Mr Markarian de nous avoir ouvert les yeux et du travail que vous faites.


Oct 17, 2019

J’ai assisté à ce Conseil Municipal.
Profitant d’un droit de réponse que nous n’avons en aucun cas la possibilité de faire au C M j’espère ici que vous me lirez.En effet au C M vous n’êtes pas présumé innocent mais coupable.Aucun des conseillés de la majorité ne s’intéressent à vous mais aux seuls dires de Mr le Maire.Aucune empathie pour votre cas !
A mon humble avis Mme Corinne Legras a été expulsée par les forces de l’ordre pour des  » queues de cerises « .Mr le Maire n’apportant toujours pas de réponse à ses questions.Suite à cela Mr le Maire s’est lancé dans un monologue de 30 mn .Mr le Maire a publiquement annoncé faire l’objet d’une enquête et avoir été interrogé le 25/06/2019 par la Police Judiciaire évidemment selon ses dires par la faute de Mr Markarian. Alors comment se fait-il que des St Marcais aient été auditionnés par la Police Judiciaire Brigade Financière de Marseille en tant que témoins ? Le sujet étant Mr le Maire de St Marc Jaumegarde ainsi que certains St Marcais. Interpellée par Mr le Maire celui-ci a parlé du litige nous opposant, ce qui n’était pas à l’ordre du jour de ce Conseil Municipal !Parlant d’un constat d’huissier mais omettant de notifier que celui-ci avait été fait par un voisin non par la mairie. Mr le Maire nous demandait expressément de signer un protocole avec ce même voisin.Protocole inacceptable.Comment expliquez-vous ceci : vous signez vous pouvez faire vos travaux, vous ne signez pas je vous fais un arrêté interruptif de travaux .Cela me paraît très bizarre !
Et pour finir Mr le Maire nous a annoncé vouloir aller jusqu’au Conseil d’Etat.


Oct 17, 2019

Et oui le vrai Régis Martin se dévoile, vivement les nouvelles élections.

D’ailleurs suite aux départs des 3 conseillers municipaux mardi dernier, le conseil municipal a été un monologue (seul Régis Martin a parlé) et 20 mn plus tard il était terminé, aucune réaction des autres conseillers, c’est déplorable.
Je tiens à signaler la réaction remarquable de Patrick MARKARIAN et de Colette MOLLARET qui ont été solidaires de l’expulsion de Corinne LEGRAS ainsi une bonne partie de l’assemblée qui a accompagnée les 3 élus sortants afin de montrer leur désarroi.
Où est la démocratie locale ?

Si M. Martin parle du site de St-Marc-Autrement c’est que celui-ci le gêne. Et oui en effet il est gênant pour M. Martin car Chers St Marcais vous connaissez enfin la vérité.

Pour info : Corinne LEGRAS est l’ex-adjointe à l’urbanisme démissionnaire il y quelques mois, elle est une des seules avec Patrick MARKARIAN a posé des questions, à contredire le Maire, il ne supporte plus que l’on le contredise. Corinne et Patrick ont toujours de bonnes raisons pour s’exprimer, ils demandent des explications sur l’ordre du Jour toujours dans le respect de la loi.

Egalement, je confirme les propos de Patrick MARKARIAN qui signale que le Maire a annoncé qu’il faisait l’objet d’une enquête judiciaire de la Brigade Financière.
Dicton du jour : il n’ y a pas de fumée sans feu…

St Marcais : 24 ans de mandat pour Régis Martin çà suffit, il faut changer, St Marc ne lui appartient pas.


Oct 17, 2019

Un tel comportement interroge le principe républicain du respect de la démocratie et de l’expression de l’opposition. Les juges se prononceront pour dire si le maire peut continuer à
agir comme il le fait. Je crois en la justice de notre pays. En attendant, les décisions votées par sa majorité (vente du terrain) peuvent être interrogées : pourquoi les autres conseillers votent les délibérations à l’unanimité sans débat ? Est-ce que les intelligences sont annihilées en entrant en séance ? Nous souhaitons que la campagne provoque des échanges élevés à un autre niveau et surtout soient constructifs et prometteurs pour que les animosités stériles cessent et permettent la sérénité à St Marc où tout est réuni pour vivre heureux


Oct 17, 2019

Ca suffit, la démocratie Monsieur Martin, vous ne connaissez pas ? L’autoritarisme , l’abus de pouvoir, ça vous maîtrisez parfaitement.
Alors que la plupart de vos administrés sont tranquillement chez eux, mettent toute leur confiance dans la gestion de leur commune au Maire qui a été élu, ils sont loin de se douter de se qui se trame dans leur Mairie, à leurs yeux si tranquille … mais quelle audace de les traiter ainsi !
Les débats lors de ces conseils ne sont pas fait pour votre bien être (où celui des vos amis) , encore moins pour votre égo mais bien pour le bien être et la bonne entente de tout les habitants! Là on en est loin, vous montez les gens les uns contre les autres par des décisions complètement inégales et injustes, vous refusez le dialogue, que dire de votre attitude face à l’opposition qui représente une partie non négligeable (et en très forte augmentation des habitants de la commune qui ne supportent plus vos agissements … vous avez peut-être la main … mais plus pour longtemps.


Oct 17, 2019

De pire en pire vraiment .,vu le personnage ça ne m’étonne pas le pouvoir lui est monté au cerveau il n’a pas encore compris que st marc jaumegarde ne lui appartient pas.
Vivement les élections.
Mr Martin vous êtes sur un siège éjectable.


Oct 16, 2019

Affligeant Monsieur Martin !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



En savoir plus
Elaboration partielle du PLU, les dessous du dossier ...
Elaboration partielle du PLU En bref, pour aller vite : Le 30 septembre 2019, le maire a annoncé l'ouverture...